Terroirs De Bordeaux

Edition du 01/12/2020
 

Château de Côme

Elégance

Château de CÔME


“Pour l’été 2019, les travaux concernant nos installations seront terminés, nous aurons une nouvelle salle de conditionnement, un nouveau chai à bouteilles, un nouveau cuvier, un nouveau chai à barriques et une nouvelle salle de dégustation à l’étage avec un très beau panorama à 180° sur les vignes ! Cela servira également de lieu d’accueil car nous pourrons recevoir jusqu’à 35 couverts pour des groupes ou des professionnels, par exemple. Notre millésime 2016 est une des plus jolies bouteilles que nous avons faite au Château de Côme depuis que j’ai repris le château en 1997, le vin dégage une vraie plénitude, une grande souplesse et une élégance grâce à nos très beaux et différents terroirs de calcaires, d’argiles et de sables. Depuis 2018, nous sommes en Agriculture Biologique sur l’ensemble de la propriété. Le millésime 2018 est d’une très belle qualité, même si nous pouvons regretter un manque en terme de quantité cela est compensé par la qualité exceptionnelle des raisins que nous avons ramassés.”

   

Château de Côme

Famille Velge - Directeur : José Bueno
Lieu-dit Les Pradines
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 57 75 05 98

Email : come@chateaudecome.com




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Château des MOINES


Une exploitation familiale depuis plusieurs générations de 20 ha. Travail traditionnel (labour, enherbement), techniques modernes viticoles (pressoir pneumatique, thermorégulation, table de tri, vibreur...), des cépages variés (72% Merlot, 15% Cabernet-Sauvignon, 10% Cabernet franc et 3% Malbec). Le vignoble est cultivé de façon traditionnelle avec labourage du sol, chaussage et déchaussage en hiver et printemps, enherbement maîtrisé. L’effeuillage est mécanique ou manuel, suivant les parcelles. La gestion parcellaire permet de donner des vins de qualité et de tradition. Les raisins sont récoltés à maturité maximale; les vendanges sont mécaniques, à la main sur certaines parcelles, avec un tri soigneux des raisins. “Nous présentons à la vente nos Lalande-de-Pomerol Tradition 2014, 2017, 2018 et en cuvée Prestige le 2018, nous précise Patrick Merle. Les vendanges 2019 ont connu des conditions climatiques idéales, il nous manque un peu de volume mais la qualité est superbe, ce vin est structuré, fruité, élégant, il se rapprocherait, pour moi, du 2010.” Pourvu d’une nouvelle et très élégante étiquette, ce très beau Lalande-de-Pomerol Prestige 2016, riche en couleur comme en matière, au nez complexe de fruits rouges à noyau et d’épices, très élégant, aux tanins bien présents auxquels il faut donner le temps de se fondre. Magnifique Lalande-de-Pomerol Tradition 2017, au nez intense de petites baies rouges et de framboise, il est de bouche gourmande et corsée, parfumée (framboise truffe), un vin tout en ampleur. Le 2016, d’une grande finesse, au nez subtil où dominent le cuir, la cerise et les épices, aux tanins denses et puissants, gras en bouche, d’une très jolie finale.  Il y a également une nouvelle cuvée 100% Malbec, où ce cépage apporte cette couleur profonde, avec des nuances de violette et de réglisse, riche en matière, bien classique, structuré́, avec ces notes très caractéristiques au palais de prune et de fumé, un vin riche, tout en bouche.

Jean Darnajou et Patrick Merle
Lieu-dit Musset
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 51 40 41
Email : contact@chateaudesmoines.com
Site personnel : www.chateaudesmoines.com

Château MAYNE LALANDE


“Le terroir de Listrac se décompose géologiquement de la façon suivante : 50% de la surface viticole est composée de graves garonnaises et pyrénéennes, et 50% de terre argilo-calcaire. Les Cabernets-Sauvignons, Cabernets francs et Petit Verdot sont plantés sur les sols les plus chauds, graveleux, avec des porte-greffes à cycles courts afin d’optimiser la maturité de ces cépages plus tardifs. Les Merlots sont sur les sols argilo-calcaires où ils s’adaptent le mieux. Pour élaborer un très grand vin, le travail commence bien entendu à la vigne : une grande connaissance de son terroir, et de chaque parcelle, le respect du travail traditionnel au sol (enherbement, aération du sol pour faciliter la vie microbienne, charge de raisin limitée pour atteindre des rendements raisonnés…), des vendanges vertes, l’effeuillage manuel, l’apport de fumure à dose très homéopathique après analyses, pas d’apport de matière azotée...”
Fidèle à lui-même, mêlant charme et ampleur, ce Listrac Médoc 2016, de belle robe brillante, avec ces notes de framboise et de violette au palais, est un vin vraiment savoureux, très classique, un vin gras et dense, au nez épicé, aux tanins présents qui commencent à se fondre, bien typé comme on les aime, d’excellente garde, comme le 2015, qui est d’une belle couleur profonde avec des arômes de fruits frais et de poivre, souple et ample en bouche, d’un bel équilibre, au nez complexe à dominante de prune et d’humus, aux tanins bien présents, d’une finale dense avec cette saveur d’épices.  Le 2014, 60% Cabernet-Sauvignon, 30% Merlot, 5% Cabernet franc, 5% Petit Verdot, fort bien élevé en barriques (30% de barriques neuves) est riche en bouquet comme en matière, complet, élégant, tout en bouche, aux nuances de cassis, de truffe et d’humus.  Le 2013 est très réussi, élégant, aux tanins riches et veloutés à la fois, tout en finesse aromatique (cuir, groseille...), un vin de robe grenat soutenu, corsé, idéal, par exemple, sur un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Le 2012, particulièrement savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, est d’une grande harmonie, très parfumé, séveux. Le 2011 (50% de barriques neuves) est tout en bouche, à dominante de rondeur, ferme, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle…), de très bonne évolution. Découvrez également de belles chambres d’hôtes sur place

Famille Lartigue
7, route du Mayne
33480 Listrac-Médoc
Téléphone :05 56 58 27 63
Email : blartigue2@wanadoo.fr
Site personnel : www.chateau-mayne-lalande.com

Château PONTAC-MONPLAISIR


Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. “En 1920, Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955 que Jean son fils, entreprit le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux. Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, Alain rejoint son père Jean, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands Crus Classés.” Coup de cœur pour ce Pessac-Léognan rouge 2017, qui développe un nez complexe (fraise des bois, réglisse), d'une grande intensité en finale avec ces notes persistantes de fumé et de mûre, de belle base tannique mais soyeux. Le 2016, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (fraise, groseille) et l’humus, un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de très bonne garde. Très beau Pessac-Léognan blanc 2017, où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, alliant complexité d’arômes et longueur, au nez de fruits (coing, citron). Le 2016 a des notes d’agrumes, complexe et rond, remarquable par sa finesse aromatique en bouche (fleurs blanches), vivace et plaisant.

Alain Maufras
20, rue Maurice Utrillo
33140 Villenave d'Ornon
Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88
Email : contact@pontac-monplaisir.fr
Site personnel : www.pontac-monplaisir.fr

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord-sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. Certification Biodynamie Demeter depuis 2016. “Mon objectif premier, dit Jean-François Moniot, est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir du plaisir à partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique.” Un vrai coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur rouge 2017, subtil et souple, de bouche persistante aux nuances de fumé caractéristiques, tout en bouche, aux tanins équilibrés, encore un peu jeune mais très prometteur. Le 2016 est bien charnu comme il se doit, au nez riche dominé par les petits fruits noirs mûrs, tout en harmonie, un vin aux tanins soyeux et savoureux, d’excellente évolution. Le 2015, qui poursuit son évolution, est un vin coloré, aux arômes persistants de petits fruits rouges mûrs et une touche de cannelle, avec des tanins souples et très équilibrés. Le 2014, est riche en couleur comme en arômes, aux connotations de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, un vin charpenté et savoureux, au boisé harmonieux. Le 2012 est savoureux, de très bonne base tannique, gras, très équilibré, riche et charnu, au nez dominé par le cassis mûr et le fumé, un vin ample à déboucher actuellement sur un chou farci ou des filets de dinde sauce piquante. Le 2011 est charpenté mais très élégant, de robe intense, aux nuances de vanille et de cassis, il est bien corsé, concentré au nez comme en bouche, très équilibré. Et enfin le 2010, charnu, épicé, aux tanins concentrés, tout en bouche, avec des nuances de mûre et de fumé, qui est de très bonne évolution. Il y a aussi ce Bordeaux Supérieur rouge cuvée Lise 2012, élevage en barriques, qui mêle concentration aromatique et délicatesse en bouche, avec ces arômes d’épices (cannelle) et de griotte, aux tanins équilibrés, et ce Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011, riche mais fin, très parfumé, au nez où dominent la prune et le musc, harmonieux, idéal avec des grillades au barbecue.


49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Email : moniot@wanadoo.fr
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Château La DAUPHINE


En 2015, la famille Labrune, propriétaire fondateur de la société Cegedim, entreprise de technologie et de services spécialisée dans la santé, rachète le domaine, et entend poursuivre la même stratégie : produire des grands vins en biodynamie exprimant la finesse de leur terroir.
Au cours de ces 350 ans d?histoire, le domaine est agrandi pour aujourd?hui atteindre la surface de 53 ha de vignes, 90% de Merlot et 10% de Cabernet franc, vignes de 26 ans en moyenne.
Très apprécié ce Fronsac 2017, certifié AB, élevage en lots séparés pendant 12 mois avec 30% de bois neuf, d?une grande harmonie, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de fleurs et de cuir, est d?une grande distinction en bouche, très parfumé, ample, séveux (20 €). Le 2016, de couleur intense aux reflets noirs, un vin généreux, avec des arômes de fruits noirs et d?épices, et des tanins bien enrobés, typé (25 €).

Famille Labrune, Directeur Générale : Stéphanie Barousse
Rue Poitevine
33126 Fronsac
Tél. : 05 57 74 06 61
Email : contact@chateau-dauphine.com
www.chateau-dauphine.com


Château PETIT-BOUQUEY


Propriété familiale depuis 4 générations. Suite à la crise viticole, le Château rentre à la cave coopérative de Saint-Émilion dans les année 1950. Las de s?installer dans la routine, ce vigneron décide de revenir vers ses origines de vinificateur sur une surface de 3,60 ha, et récupère le nom de Château. Il avait envie de créer un nouveau chai avec une technologie qui lui plaisait et qui correspondait à sa façon de travailler. Il travaille avec son épouse à tous les postes, sur le terrain ils s?efforcent d?apporter toujours des améliorations, pour un meilleur résultat au chai. Le millésime 2010 est leur premier.
Excellent Saint-Émilion Grand Cru 2012, très réussi, qui mêle concentration aromatique, rondeur des tanins et persistance en bouche, aux notes très caractéristiques de cuir et de fruits confits. Le 2011 dégage un nez persistant où dominent des notes de griotte, de musc et d?épices (cannelle, poivre), aux tanins souples, un vin de fort belle expression, de bouche puissante où dominent les fruits noirs, chaleureux. Le 2010 est riche en couleur comme en arômes, avec ces notes de prune mûre et de poivre, intense au nez comme en bouche (16 €). Le Saint-Émilion 2012, plus rond, corsé, de bouche riche et persistante, est équilibré, au nez dominé par les fruits cuits.

Éric Bordron
2, Petit Bouquey
33330 Saint-Hippolyte
Tél. : 05 57 74 46 06 et 06 82 15 20 16
Email : chateau.petit.bouquey@gmail.com
www.chateau-petit-bouquey.fr


Domaine de CHEVALIER


À la tête des Premiers Grands Vins Classés, en blanc comme en rouge, ce qui n?est pas si courant, d?autant plus qu?il est indéniable que les prix sont largement justifiés pour un tel niveau de qualité.
?Durant un été très chaud, nous raconte Olivier Bernard, on peut dire que 2019 a été sauvé par la pluie ce qui est assez paradoxal. Je m?explique : la pluie de fin Juillet, car il faisait très sec et chaud et la vigne souffrait, a relancé la végétation, lui a redonné de la vigueur et, ensuite, la pluie de fin Septembre a redonné de la fraicheur au fruit, de l?acidité, sans ces pluies, nous aurions obtenu un vin un peu trop chaud, un peu trop cuit, trop sucré?
Pour moi, le 2019 est un quatrième grand millésime après 2015, 2016 et 2018.
Le réchauffement climatique favorise les Vins de Bordeaux, les Cabernets-Sauvignons en profitent largement, et c?est grâce à ces Cabernets-Sauvignons très mûrs que le millésime 2019 est très grand.
Nous avons terminé de vendanger les Merlots le 14 octobre. Alors que Juillet a été chaud et sec, Août n?a pas été un mois trop chaud, ce qui a permis de préserver les acidités. Nous avons récolté les blancs dans de très bonnes conditions début Septembre.
Nous avons fait une belle récolte en quantité et en qualité donc c?est une bonne nouvelle pour Bordeaux qui en a bien besoin dans ce contexte économique un peu compliqué?
Ce 2019 est intéressant, nos dégustations en Primeurs au mois d?avril attirent beaucoup de monde. Pour aller vendre ce 4e grand millésime en 5 ans, il va falloir le proposer au prix auquel le marché est prêt à l?acheter. Les Français seront les premiers servis. Le 2019 devrait être l?objet de belles opportunités d?achat c?est un très grand millésime que ce soit en rouge ou en blanc.
A la dégustation, on remarque des degrés relativement élevés mais pas tant que cela, entre 13 et 14°, c?est bien. Les belles acidités ont été maintenues grâce aux nuits assez fraiches en Août, c?est déterminant, nous retrouvons ces bonnes acidités en rouge comme en blanc. Beaucoup de puissance et de générosité dans ce 2019, nous avions de très beaux PH, donc beau potentiel de garde, une belle fraicheur qui caractérise ce grand millésime de blanc, il est supérieur peut-être au 2018 qui est déjà pourtant une réussite.
Rouge 2019 est donc un grand millésime, les indices de tanins étaient magnifiques, bonnes acidités avec une fraicheur conservée, très beaux équilibres.
Si on le compare au 2018, je trouve le 2018 plus féminin, il me fait penser au 2015, alors que le 2019 est plus masculin, il ressemble plutôt au 2016.
Le 2018 est un vin très soyeux que j?adore, pour moi, c?est le plus grand millésime de rouge que j?ai fait à Chevalier.
Nous avons une belle récolte en général sur toutes nos autres propriétés en Pessac-Léognan.
Belle en quantité et en qualité. C?est sans doute ce volume qui nous a permis de conserver de la fraicheur dans un millésime relativement chaud.
A Sauternes, nous avons fait des blancs 2019 magnifiques.
Clos des Lunes d?Argent et d?Or sont délicieux.
Au Château Suau notre 2e Cru Classé de Barsac, la qualité des raisins récoltés était magnifique, par contre peu de quantité.
L?ensemble de nos 60 ha à Sauternes est réparti sur 5 communes. Château Suau est en conversion Bio et cultivé en Biodynamie. De toute manière, pour obtenir un joli botrytis on doit cultiver en Bio.
Que ce soit à Sauternes ou au Domaine de Chevalier, nous n?utilisons aucun produit de synthèse, aucun perturbateur endocrinien. C?est un engagement vis-à-vis de nos clients. Ce qui m?intéresse aujourd?hui ce sont nos Vins car ils sont nos ambassadeurs dans le monde entier. Nos salariés ne doivent avoir aucun contact avec des produits de synthèse tout comme nos voisins, c?est clair dans nos Vins il n?y a zéro trace !
Depuis 2016, c?est en effet zéro produit de synthèse sur l?ensemble de nos vignobles. Cela a été une révolution dans notre façon de travailler, par exemple l?année dernière j?ai acheté trois tracteurs. Aujourd?hui, il faut être réactif, j?ai la chance d?avoir un personnel très motivé, s?il faut venir travailler un dimanche matin ou un jour de vacances, ils répondent présents. Notre démarche est axée sur plus de terroir, plus de nature. Nous n?avons jamais désherbé, le travail de l?homme est au service du terroir. Et c?est grâce à cela que nos grands Vins vont devenir encore plus grands. On remarque déjà une nette évolution depuis ces dernières années.
Je dis souvent ?les bons Vins donnent du plaisir, les grands Vins donnent de l?émotion?. Les grands Vins se révèlent toujours grâce à leur terroir.
Nous venons de reprendre une petite propriété que la ville de Gradignan nous a confiée en gestion pour une durée de 25 ans, ainsi, au total cette année nous devrions passer à 210 ha en exploitation.
Je reste persuadé que quand on produit du grand vin, il faut que le consommateur l?achète avec plaisir, c?est pourquoi je suis attaché au bon rapport qualité-prix de mes Vins.?
Vous allez exciter vos papilles avec ce formidable Pessac-Léognan rouge 2016, particulièrement prometteur, de couleur intense, ample et parfumé, aux connotations de fruits rouges macérés avec cette note de fumé délicate au palais, persistant en bouche, un vin gras, bien corsé, aux tanins puissants et mûrs. Dans la lignée, le 2015, puissant, savoureux, est riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d?humus, de garde, évidemment. 
Le 2014, est coloré, au nez subtil, avec ces notes persistantes de fumé, de cerise mûre et de truffe, développe des tanins amples et mûrs, et une bouche étoffée, un vin tout en charme. Le 2013, au nez dominé par les épices et les petits fruits rouges à noyau, est un très joli vin, riche et parfumé en bouche, avec ces nuances subtiles de pruneau confit, qui mêle structure et velouté au palais. Le 2012, est puissant, savoureux, riche en couleur comme en charpente, aux tanins fermes et fins à la fois, corsé, tout en bouche, très chaleureux, aux nuances de fraise, de truffe et d?humus, et commence à se goûter parfaitement, notamment, sur des cotelettes d'agneau aux aubergines frites ou des cèpes à la béarnaise
Remarquable 2011, distingué, charmeur, racé, aux tanins amples, aux connotations de cassis, de mûre et de poivre, tout en élégance. Splendide 2010, à la fois intense, puissant et très velouté, ample et riche au nez comme en bouche, aux arômes envoûtants de mûre fraîche et de champignons, de lente évolution. ?Le 2010 est supérieur à 2009, il présente plus de puissance et une garantie de longévité. Le vin développe des notes d?agrumes de pamplemousse, de citron vert, beaucoup de fraîcheur et d?élégance, un vin plus en tension, très typé.?
Formidable Pessac-Léognan blanc 2016, gras et délicat au nez comme en bouche, avec des nuances de fruits blancs mûrs, de grillé et d?amande, tout en élégance, intense. Le 2015, un vin puissant, avec des arômes de grillé et d?abricot, de bouche riche mais fraîche, très bien équilibré en acidité. Le 2014, au nez de narcisse, de grillé et de coing, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et fumées, un vin riche et vivace, d?une belle finale, tout en fraîcheur. Le 2013, a une belle robe, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. 
Le 2012, est remarquable, très droit, typé et aromatique, avec des arômes d?agrumes et de narcisse, de bouche harmonieuse, un grand vin qui mêle ampleur et vivacité. Superbe 2011, d?une grande fraîcheur, avec cette touche d'acidité alliée à une rondeur agréable, où s'entremêlent des notes d'amande et de poire, un vin tout en harmonie.

Olivier Bernard
102, chemin Mignoy
33850 Léognan
Tél. : 05 56 64 16 16
Email : olivierbernard@domainedechevalier.com
www.domainedechevalier.com



> Les précédentes éditions

Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020
Edition du 15/09/2020
Edition du 08/09/2020
Edition du 01/09/2020
Edition du 25/08/2020
Edition du 18/08/2020
Edition du 11/08/2020
Edition du 04/08/2020
Edition du 28/07/2020
Edition du 21/07/2020
Edition du 14/07/2020
Edition du 07/07/2020
Edition du 30/06/2020
Edition du 23/06/2020
Edition du 16/06/2020
Edition du 09/06/2020
Edition du 02/06/2020
Edition du 26/05/2020
Edition du 19/05/2020
Edition du 12/05/2020
Edition du 05/05/2020
Edition du 28/04/2020
Edition du 21/04/2020
Edition du 14/04/2020
Edition du 07/04/2020
Edition du 31/03/2020
Edition du 24/03/2020
Edition du 17/03/2020
Edition du 10/03/2020
Edition du 03/03/2020
Edition du 25/02/2020
Edition du 18/02/2020
Edition du 11/02/2020
Edition du 04/02/2020
Edition du 28/01/2020
Edition du 21/01/2020
Edition du 14/01/2020
Edition du 07/01/2020
Edition du 31/12/2019
Edition du 24/12/2019
Edition du 17/12/2019
Edition du 10/12/2019
Edition du 03/12/2019
Edition du 26/11/2019
Edition du 19/11/2019
Edition du 12/11/2019
Edition du 05/11/2019
Edition du 29/10/2019
Edition du 22/10/2019
Edition du 15/10/2019
Edition du 08/10/2019
Edition du 01/10/2019
Edition du 24/09/2019
Edition du 17/09/2019
Edition du 10/09/2019
Edition du 03/09/2019
Edition du 27/08/2019
Edition du 20/08/2019
Edition du 13/08/2019
Edition du 06/08/2019
Edition du 30/07/2019
Edition du 23/07/2019
Edition du 16/07/2019
Edition du 09/07/2019
Edition du 02/07/2019
Edition du 25/06/2019
Edition du 18/06/2019
Edition du 11/06/2019
Edition du 04/06/2019
Edition du 28/05/2019
Edition du 21/05/2019

 



Château La GRACE FONRAZADE


Château BEAUREGARD


Château de ROQUEBRUNE


Vignobles JALOUSIE BEAULIEU


Château BALESTARD La TONNELLE


Château de PANIGON


Château La GALIANE


Château PENIN


Château du GRAND BOS


Château BÉCHEREAU


Château CROQUE MICHOTTE


Château LAJARRE


Château HAUT-SAINT-CLAIR


Château LUCHEY-HALDE


Château HENNEBELLE


Château Le BOURDIEU


Château de CRAIN


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château LAUDUC


Château LAGARDE


Château FONTBONNE


Château DESMIRAIL


Clos du PÈLERIN


Château PONTAC-MONPLAISIR


Clos JEAN


Château BOSSUET


Château du MOULIN VIEUX


Château HAUT-MACÔ


Château BELLEVUE-FAVEREAU


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Château BRAN de COMPOSTELLE



SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE ALARY


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE PIERRE GELIN


CHATEAU DU MASSON


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales